22 févr. 2007

La sirène

Rien eu à faire, ton chant l’aura attiré lui aussi. Voix cristalline et pure. Du dehors seulement. A la surface.
C’était pourtant un loup de mer averti… tempes grisonnantes, peau mate, et sillons au coin des yeux. Il en avait déjà essuyé des rafales. Pas un marin d’eau douce, pas un p’ tit moussaillon… non, rien à voir… Un de ceux à qui on ne la fait pas… un qui en a vécu des expédition, qui a mouillé dans plus d’un port, qui en est toujours revenu, la tête haute, le menton fier, le sourire aux lèvres, le cœur accroché…
Mais tu as su si bien t’y prendre… une fois de plus… une fois de trop…
Refrain mélodieux et envoûtant d’une partition pour quatre mains… regard hypnotique dans lequel il a plongé, sans bouée de sauvetage… écailles douces et argentées devenues sous tes eaux salées des lames tranchantes qui l’ont tailladé, saigné… queue frétillante infernale qui l’a entraîné à la dérive…Noyade préméditée… Cimetière sous-marin… Mais il se débat, tu lâches prise, il remonte à la surface… L’oxygène s’est raréfié, il faut faire vite… Tu chantes encore mais la pression est trop forte, ça fait mal… Ta voix s’éloigne… Il reste là, sur un banc de sable, en lambeaux, mais vivant…
Tu replonges, regagnes tes abysses… noires et froides…
Un voilier approche… la mélodie lancinante reprend…
Arrête maintenant, il est temps, laisse le passer…

7 commentaires:

Kiki a dit…

Ché pas si cela sera d'une grande consolation mais rappelle-toi comment elles finissent, ces salopes de sirènes: coulées dans le bronze au milieu d'un port tout gris à se faire chier dessus par les mouettes ad vitam. Et je te garantie que ça leur coupe le sifflet!

Bridget a dit…

oui, tu as sans doute raison Kiki, mais le problème dans l'histoire est surtout le loup de mer en lambeaux qui reste sur le banc de sable...

raumine a dit…

Beau chapitre romantique dans le fond. Une analyse pourrait laisser aparaitre une certaine transposition de situation ou seulement une petite histoire bien écrite. Cela relie à l'annonce avec le phare restant toujours allumé. C'est toujours une découverte que de te lire et j'apprécie beaucoup.On apprend beaucoup par la lecture, sur tous les sujets...à bientôt

Bridget a dit…

Ne cherchons pas trop à analyser surtout, cela tue la part de mystère et de rêve qui est en chacun de nous... mais merci tout de même. @ bientôt raumine...

raumine a dit…

ok, je n'essayerais plus d'analyser (déformation professionnelle, quand tu nous tiens !!). Il faut en effet laisser dans l'écriture la part de rêves adéquate, afin de laisser dériver nos pensées, nos idées, nos besoins, nos envies. à bientôt également Bridget

raumine a dit…

ok, je n'essayerais plus d'analyser (déformation professionnelle, quand tu nous tiens !!). Il faut en effet laisser dans l'écriture la part de rêves adéquate, afin de laisser dériver nos pensées, nos idées, nos besoins, nos envies. à bientôt également Bridget

Bridget a dit…

@ raumine :
Je viens de voir que ton bébé-blog est en cours de gestation : bravo !
Hâte de voir la petite frimousse du nouveau-né. Je viendrai lui rendre très vite une visite de courtoisie bien sûr...