12 févr. 2007

Un jour ou l'autre...

... ll faudra bien que je vous le dise.
Même si ce n'est pas dans nos habitudes, même si je ne sais pas quand, je ne sais pas comment, même si il faut ranger cette pudeur au placard et l'enfermer à double-tour le temps d'un aveu !
On est con parfois, on pense mal, on croit que l’autre sait, que c’est évident, que ça se voit, que l’on a rien à prouver, que c’est naturel…
Et un jour, on se prend une bonne claque, de celles qui marquent le bonhomme, qui laissent des traces, qui secouent, qui retournent !
Une incompréhension, une fêlure dans la carcasse, un fossé qui se creuse, un geste qui n’a pas été fait, un mot qui n’a pas été dit, un instant qui n’a pas été accordé, une attention qui n’a pas été portée, et on se retrouve assis par terre, la tête entre les mains, le coeur au bord du vide, le cerveau à l’envers, à se demander ce qui se passe… mais enfin, ils savent pourtant ?
Couvés par le même ventre, soignés par les mêmes mains, portés et cajolés par les mêmes bras, grondés par les mêmes voix… tant de choses nous rassemblent, nous rapprochent… ce sang qui coule dans nos veines et qui est le même ne saurait nous faire mentir.
On se reconnaît, on se protège, on s’engueule, on se calme, on se taquine, on s'entraide, on se respecte, mais jamais on ne le lâche ce putain de mot ! Celui qui n’a jamais été galvaudé, car vierge de toute expression… Pourquoi ?
On l’a bien donné à de parfaits inconnus qui nous l’ont renvoyé en boomerang parfois, d’autres qui nous l’ont volé et qui se sont enfuis avec, sans laisser de message, ou encore certains qui l’ont pris, l’ont gardé pour eux, en oubliant de nous le rendre…
Alors qu’est-ce qu’on attend ? « Trop tard » est ce qu’il y a de pire non ?
Je vous aime.

4 commentaires:

4largo a dit…

Toi aussi le boomerang ? il est partout à la fois celui là...

J'ai lu les dernières notes, si tu veux la chanson dont parles Ben, je peux te l'envoyer.

Bridget a dit…

@4largo :
Merci pour ton passage ici !
Oui, effectivement, le boomerang n'épargne pas grand monde, et je pense que c'est plutôt salutaire finalement, sinon, on stagne !
Avec plaisir pour le fameux Agent Immobilier, ce serait très sympa.
Je vais voir ton blog régulièrement mais n'ai encore jamais laissé de commentaires. J'aime beaucoup ton style, ta façon de voir le business aussi !

Benoît, FAPM member a dit…

Ah ah, un nouveau venu chez Bridget ! super !!!
Il y a je t'aime qui est tellement difficile à dire à ses proches, et il y a pardon aussi, non ?

Bridget a dit…

Tout à fait juste Benoît... il mériterait un billet aussi celui-là ! ;-)