15 avr. 2007

Abandon dominical

Ne rien faire… juste goûter le plaisir de l’instant…

Je ferme les yeux, me laisse bercer par les voix autour de moi, elles paraissent si loin…
Ne pas dormir, surtout pas, mais faire semblant, pour ne pas être dérangée…
Rester là, allongée, immobile, à même la pierre, quelques minutes…

J’écoute le vent léger et tiède me fredonner son doux refrain, le soleil brûlant me promettre d’autres lendemains…
Je m’envole, ailleurs… je quitte ce corps lourd et inerte…
Mes rêves m’accompagnent, toujours… Ils m’insufflent l’envie, le désir…

Mes pensées vagabondent et m’emmènent vers d’autres rivages, des terres vierges encore à explorer, aux contours mal définis, aux couleurs vives et lumineuses, aux reliefs puissants, à l’odeur de feu…
Mes mains humides caressent le sol, tracent au hasard de mon voyage des mots invisibles, laissent sur la pierre une empreinte éphémère de ce moment égoïste, balisent ma route d’un signe que moi seule peut reconnaître… La parenthèse peut se refermer…

Peu à peu je reviens à la vie qui m’entoure, je sens une ombre sur mon visage, mes yeux s’entrouvrent difficilement, une mèche de cheveux me chatouille le nez… un museau à l’envers, une petite bouche qui me délivre un baiser sur le front…

Il est bon de partir comme il est bon de rentrer à la maison…

14 commentaires:

Lui a dit…

:-)
Le rêve, l'abandon, ... et le retour à une douce réalité au travers le baiser d'un enfant !

J'avoue que laisser s'envoler sa pensée, de préférence vers le néant pour ce qui me concerne, apporte en sortie un bien-être merveilleux !

Mais toi, trace ton rêve vers le pays heureux ! :-)

4largo a dit…

Et vivre ses rêves ?

Kiki a dit…

Je sors de la frénésie de mon lundi pour tomber sur ton abandon dominical, jolie plage de mots où atterrir en douceur! Du coup j'ai dit stop, décidé un temps mort et je suis sortie jouer avec mon chien dans le jardin: Swing te dit merci! ;-)

Well a dit…

Juste sous le vent. Savoir lacher brise.
L'abandon n'est pas un forfait.
A bientôt Bridget

misska a dit…

au fil de tes mots... on lâche prise et on rêve de s'allonger, de plonger dans les bras de Morphée... petite voix hypnotique et réveil en tendresse

Bridget a dit…

@Lui :
Le repos du guerrier... ça retape toujours ;-). "Le pays heureux", utopique peut-être, mais cela résonne joliment à mon oreille...

@4Largo :
C'est l'idéal, le but à atteindre... J'essaie bien sûr, dans la mesure du possible. Pour certains, ça ne semble pas irréalisable. Juste une question de "bon moment". Pour d'autres, je ne suis pas la seule "en jeu".

@Kiki :
Swing, you're welcome ! Et te laisse pas faire, tire lui les baskets à ta maîtresse ;-) !!

@Well :
Pas forfait non, juste un p'tit break, une 3ème mi-temps... A bientôt Well :-)

@Misska :
En lisant ton comm, j'ai la chanson du serpent hypnotiseur Kââ du livre de la Jungle qui me vient en tête... "Aies confiance... je suis lààà...". J'espère que je ne t'ai pas ensorcelée à ce point tout de même ;-)) ?? Merci de ton passage !

Marie a dit…

Qu'il est bon de s'octroyer de petites pauses, et de revenir chargée à bloc de tendresse maternelle. Très joli texte, Bridget, de ceux qui font du bien. Merci.

Bridget a dit…

Merci Marie. J'en profite pour faire une petite "piqûre" de rappel pour les gens de passage ici, amateurs de polars, qui n'auraient pas lu ta note : allez visiter le blog de Marie-Christine et découvrez son 1er roman édité chez Mic-Mac !!

dorothée de la fapm a dit…

ça fleure bon la vraie vie aussi ici :)

Bridget a dit…

@Dorothée :
Oui, tous ces petits instants simples et précieux, on en redemande ;-) !

Benoît, FAPM member a dit…

Le rapport à la terre. Physique, violent. Ne jamais oublier d'où on vient. Savoir y retourner. S'y ressourcer.

Bridget a dit…

@Benoît :
Nos racines. Notre mémoire, collective et/ou individuelle. Point de départ de notre construction. Destination finale souvent.

denis_m a dit…

Change rien c'est bien comme ça, laisse vivre le temps et la caresse du vent, les secondes inamovibles et les rires des enfants.

Bridget a dit…

@Denis_m :
Voilà un programme séduisant qui me va parfaitement! Surtout en cette veille de week-end qui s'annonce encore très estival... on n'oubliera pas d'aller voter bien sûr ;-) !