28 mai 2007

Partie de poker

Petite blinde, grosse blinde, flop, turn, river, tapis… tout se joue là, dans la lumière ou dans l’ombre…
Les joueurs sont en place, aux aguets, les cartes sont distribuées, les mains sont fébriles, les lèvres sont closes.
Le silence pesant de la place couvre le brouhaha extérieur, le temps s’est arrêté.
Beau jeu ou bluff, qui peut dire ?
Les yeux épient le moindre rictus, le moindre geste.
Les doigts tapotent la table, la tension monte.
On mise, on suit, on relance, on se couche.
On transpire : le jeu en vaut-il la chandelle ?
Mais jusqu’au dernier jeton, on continue…
On peut se refaire, on va se refaire !
Ca ne peut pas s’arrêter là, comme ça, sur une mauvaise donne…
On joue à crédit, encore, parce qu’on y croit…
Paire d’as, double paire et suite…
Joué, perdu…
On rentre, vaincu, fauché mais libéré.
Déjà, on imagine la prochaine partie.

Mieux choisir son adversaire…

11 commentaires:

Marie a dit…

Depuis le temps que je pense m'y mettre, ta note, du coup, va précipiter les choses !

Well a dit…

"On peut en savoir plus sur quelqu'un en une heure de jeu qu'en une année de conversation." Platon

Le jeu évite le Je et dénoue le Nous.
A bientôt Bridget

Bridget a dit…

@Marie :
Eh bien je n'ai appris que ce week-end avec mes frérots et j'avoue que je me suis prise au jeu ! Nous n'avons pas pu nous empêcher de faire le parallèle avec certaines situations de vie, les amours, les affaires... d'où cette note !

@Well :
Cette citation de Platon me parle tout à fait : intéressant d'observer les réactions, les prises de risque et tout ce que l'homme lâche comme indication de son caractère et de sa personnalité au cours d'une partie :-)... A bientôt Well !

denis_m a dit…

Le poker c'est un raccourcis de vie !!! J'y joue avec mon "pote" réalisateur, d'ailleurs tu y trouvera une note à ce sujet, sur le blog du film.
Perso je trouve ça grisant, c'est mon côté joueur... ça peut faire peur... Mais je sais tenir la limite.

misska a dit…

joueuse bridget? voilà qui ne m'étonne guère...
La tension est palpable, restitutaion foidèle de l'état parfois proche de la transe du joueur
Attention à l'addiction (encore une!)

misska a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
misska a dit…

désolée, j'ai bégayé! La pression de la partie en jeu sans doute

Kiki a dit…

J'aime pas trop les jeux de hasard, j'préfère ceux d'azerty! ;-)

Bridget a dit…

@Denis_m :
Grisant oui, je trouve aussi ! J'irai fouiller dans les archives du blog de Fragile(s) alors !

@Misska :
Je suis encore loin de l'addiction tu sais, c'était ma première "séance" (insensés les frangins, débaucher leur soeurette comme ça, en plein dimanche de Pentecôte ;-) !!)... mais ça m'a plu !

@Kiki :
Hasard un peu, azerty beaucoup, intéractif passionnément ;-) !!!

4largo a dit…

Le bluff. C'est toute la beauté du jeu.

Bridget a dit…

@4Largo :
Tout à fait d'accord avec toi... même si cela ne m'a pas beaucoup réussi lors de cette première partie... Mais le petit coup d'adrénaline au moment d'abattre les cartes : j'adore !