25 oct. 2007

Comme ça, en passant...

Jeter un oeil par la lucarne, changer le décor et repartir
Avoir envie de tout écrire et puis se taire
Frôler du doigt la touche maîtresse, de celle par qui plus rien n'arrive
Se dire que non, ce n'est pas fini et puis rester
Imaginer le jour d'après et ses histoires
Reconnaître l'envie, reprendre la course
Admettre la souffrance, combattre la lâcheté
Poursuivre la route et se laisser guider
Oter le bandeau, se laisser éblouir
Faire confiance à l'instinct et retrouver la flamme
Pour quelques jours de plus
Pour quelques nuits plus claires
Pour quelques voeux encore
Pour quelques larmes sans doute
Pour des baisers volés
Pour des rencontres à faire
Pour la vie à continuer


4 commentaires:

Lou a dit…

Et la vie continue... :)
avec ce bagage dont on ne pourrait se départir quoiqu'il arrive

Bridget a dit…

@Lou :
Oui, c'est vrai, mais c'est bon de faire du tri de temps à autre pour alléger les valises :-) ! Merci de ta visite Lou.

Laurent a dit…

La vie ne peut continuer qu'avec des pauses, sinon, elle s'essouffle !
Trouver le point, la pensée, l'oreille, les mots, le lieu qui parfois, pour des raisons qu'on ignore ou veut ignorer apporte la paix et la sérénité dans un coeur un peu paumé !
Parler, ...pauser, ...réfléchir, ... repartir gonflé !

Bridget a dit…

@Laurent :
Un coeur... et une tête ! Oui, se retrouver est indispensable pour continuer à vivre avec et parmi les autres ;-)... merci Laurent de ta visite.