25 nov. 2007

Transition...

Juste à côté…
Des meubles sur le trottoir, des cartons annotés : celui-ci pour la cuisine, celui-là « Fragile », un autre plein de livres, des bibelots entassés.

Effervescence matinale, beaucoup de bras en renfort, du rythme et de la joie, de belles rigolades. Quelques coups de gueule parfois, «fais attention quand même ! », le frigo a eu chaud mais il s’en tire indemne…
Ballet de camions, de corps et de voitures : des gens partent, d'autres arrivent, les murs restent… mémoire muette de leur passage, abri précieux de leurs souvenirs.

On vit les uns contre les autres mais on se connaît à peine.
Des bonjours lancés par dessus les clôtures, une caresse au chien, un sourire le matin, quelques mots sur le temps, les cris des enfants.

Masques de circonstances, on feint le « tout va bien », politesses échangées souvent à contre-pieds.
Des vies dont on ne sait rien, ou si peu… Madame joue du piano, Monsieur gère ses affaires, les ados vont au lycée, les copains font les beaux.
Rien d’extraordinaire, des gens bien sympathiques, qui nous ont accueillies, souhaité la bienvenue, sourires aux lèvres, sur le pas de notre porte, dans la moiteur d’une fin d’été.

Ils vont voguer ailleurs, de l’autre côté des champs, leurs rêves en devenir, trop à l’étroit ici. Ils laissent derrière eux vingt années bien remplies, des naissances, des regrets, des fous rires, des larmes et des tempêtes. Leur cœur se serre un peu, ils se retournent encore, mais déjà le temps presse, on les attend là-bas pour d’autres aventures.

De nouveaux vont venir, des espoirs plein les poches. Le jeu pourra reprendre, la valse des voisins, sur trois ou quatre temps, on verra bien demain.
Nous sortirons alors, en hôtes du quartier, de cette impasse reculée, pour leur serrer la main et pour les rassurer.

« La vie est belle ici… vous avez de la chance… il fait un peu frais c’est vrai, mais pas de pluie aujourd’hui. »

10 commentaires:

Nath a dit…

Me parle pas de démémnagement, 8 en 4 années, je crois que ça va... et pas des facile, genre Paris to Toulouse, non, des pas facile, genre Lannion to Martinique et Martinique to Marie-Galante... un périple, un voyage, une torture ;o)

Laurent a dit…

Oh purée !
La corvée des déménagements !
Défaire, balancer l'inutile, refaire, recommencer !

Et surtout, refaire son environnement, ses amis, ses contacts, ... le tout avec un petit pincement au coeur d'une forme de rupture.
Comme plusieurs vies !

Bridget a dit…

@Nath :
Merci de ta visite et bienvenue ! Eh bien dis donc, effectivement, plutôt du genre globe-trotter alors ! 8 en 4 ans, chapeau bas : qui dit mieux ??

@Laurent :
Oui, une remise à plat de l'essentiel et un nouveau départ en fait :-)) !

Kiki a dit…

Alors, ils sont sympas, les nouveaux voisins? ;))

LAKA a dit…

C'est à l'image d'un changement de job, la quantité de cartons en moins...

Benoit FAPM a dit…

la vie quoi...

Bruno a dit…

y'a pas à dire, ce texte il déménage!!!

Bridget a dit…

@Kiki :
Et bien la poignée de main sera pour un peu plus tard, pas encore de nouvelles bouilles à l'horizon !

@Laka :
Sympa ta petite visite, merci :-))) ! T'as raison, pour ma part, ça tient dans un sac version supermarché !!

@benoît :
Eh vouiii...

@Bruno :
Merci Monsieur des 4 Saisons ;-) !

4largo a dit…

Moi avec mes voisins on se fait des bouffes, les enfants vont et viennent, on se dépanne d'une douzaine d'oeufs ou d'un litre de lait...

Bridget a dit…

@4Largo :
Y a pas à dire, tu dois être sympa comme voisin !! On verra avec les suivants... :-). Faut dire que je ne suis ici que depuis peu alors le temps de quelques apéros et zou, déjà partis !