15 oct. 2008

Sur la toile


En accéléré ses mains.
Belles, précises, amoureuses.
Ballet romantique sur fonds de pigments.
Elles étalent, caressent, tracent, effacent et recommencent, sans cesse.
Comme la seule expression de ce corps et de l’âme qui l’habite, elles soufflent, s’inspirent, expirent et le délivrent.
Plonger dans la matière, déverser sur le châssis, couche après couche, le reflet de ses angoisses, la couleur de ses tourments, les balayer et les recouvrir de la forme de ses rêves, la vision de son monde.
Intérieur, extérieur, tout se mélange.
Transe infernale à dix doigts, tableau craché du fonds des tripes, naissance douloureuse et enchanteresse à la fois.
Vidé, l’artiste se replie.
Doucement la peinture sèche.


9 commentaires:

Anonyme a dit…

Coucou !!!
C'est bizarre, j'étais sûre de te retrouver là... lol

Gros bisous.

Lulu

ps : Perso, ça me tenterait bien toile... Je vais y réfléchir !

Kris a dit…

un pur moment de création. Presque une transe.

Bridget a dit…

@Lulu :
Je n'étais pas vraiment partie... :-) Alors, inspirée Lulu ?? Biz !

@Kris :
C'est l'effet que ça m'a fait oui... très impressionnant...

denis_m a dit…

Très juste vision de l'acte de peindre !

caramel a dit…

C'est un peu comme écrire, parfois, ça vous laisse sans force et exalté à la fois, c'est un peu comme l'amour,aussi...

Bridget a dit…

@Denis_m :
Vision extérieure uniquement, admirative...

@Caramel :
Peindre,écrire, aimer... dans les 3cas, l'esprit sublime...

Nina louVe a dit…

ce texte ici maintenant, je le trouve magnifique car il est géographie et sons.

merci

Bridget a dit…

@Nina :
L'artiste surtout est magnifique quand il nous emmène dans sa mélodie et son univers...
Merci à toi.

Nina louVe a dit…

smilz