4 juin 2009

La source

Etrange silence, celui de l’après, celui de l’ennui.
Fini le tumulte des eaux vives, asséché le torrent d’émotions.
Vide infini, abysse sombre et glacée où s’enfoncent les frissons, les souffles et les murmures, où se noient les cyclones, où coulent les déraisons.
Désert climatisé, décor de carton-pâte, laissé à la portée de curieux qui s’attardent.
Des signes qui s’empilent, vestiges d’un temps passé qui raconte son histoire, des bribes d’humanité.
Un patchwork cousu main de rêves et de douleurs, jeté sur le lit froid d’un amour assassin.
Une présence étrangère, un double familier, fantômes hantant les lieux de leurs plaintes lancinantes, sillonnant ce lieu clos en boucles délirantes.
La source s’est tarie, la roche s’est asséchée, découvrant la rudesse d’un terrain menacé, par les heures qui avancent, par la fuite des saisons.

17 commentaires:

P_o_L a dit…

Joli texte, qui résonne... comme souvent.

Nath a dit…

C'est bien triste pour un "retour" sur ton blog... Mais c'est très beau. Quel est ce spleen ?

Pixel bleu a dit…

Cette glace que tu goutes jusqu'à plus faim rêve sa muse~monstre de plomb volatile où tes pas se lient mille chaines.

karine a dit…

un peu nostalgique, non ?
tout va bien en ce moment pourtant...
bisou ma belle

Bridget a dit…

@Princesse_on_line :
C'est toujours émouvant de trouver un écho : merci

@Nath :
Ce texte a été écrit il y a quelques temps déjà et ne colle pas forcément à l'humeur du jour... Merci de ton passage Nath :-)

@Pixel Bleu :
Etrange et décalé : pourquoi pas ?

@Karine :
Etats d'âme qui titillent mes terminaisons nerveuses de temps à autres : aussitôt posés, aussitôt envolés... bisous à toi Miss !

caramel a dit…

La nostalgie, camarade?
Le temps qui passe, l'ennui qui s'installe, universel et si bien dit ici...

Bridget a dit…

@Caramel :
Qu'il est bon de te recroiser Mel : merci... Je ne pense pas être nostalgique, j'espère juste que c'est une transition, même si elle me parait longue parfois...

Katy- a dit…

Les mots couchés un soir ne résonnent plus au petit jour parfois... je comprends ça ;)
Le tout est d'avoir une trace de l'instant. Quelle jolie trace.
Bises !

Anonyme a dit…

Bonjour ici.
Que devient notre amie Bridget ?
Le détachement est long ou l'abscence nécessaire pour revenir en beauté qui sait.
Je souhaite le mieux, dans un bel été.
A bientôt.

caramel a dit…

Tu manque à ma toile, je t'éspère sous le soleil, exactement:)

CManu a dit…

Jolis mots qui résonnent à mon âme. Couchés sur la toile tour à tour froid puis brûlant, au gré du tourbillon de la vie.

Bridget a dit…

@Katy, Eipho, Caramel, CManu : je ne passe pas souvent par ici en ce moment mais merci à tous de vos mots posés sur cette île (presque) déserte :), ils me touchent...

karine a dit…

c'est calme en ce moment ici !
plein de bisous

Fishturn a dit…

coucou

caramel a dit…

Je passe et repasse, espérant toujours un petit billet doux, loin du tourbillon de la vie, je repasserai, je suis tenace!
Une bise.

well a dit…

Heureuse année
à toutes ailes
et cieux
qui sauront
encore s'envoler...

Kiss u bridgie

Bridget a dit…

@Karine : on dirait qu'aujourd'hui un peu moins :)
@Fish : je ne laisse plus beaucoup de traces mais j'aime toujours autant te faire des "coucou" chez toi...
@Mel : je ne suis pas sûre que le retour soit "doux", mais je dois faire avec moi... il est tard ce soir, je passerai chez toi très vite... des bises aussi ;)
@Well : merci ! Je lisse mon plumage là, mais je ne desespère pas... Bel envol et heureuse année à toi aussi Well, bizz et à bientôt