1 mai 2010

Echappée belle

Allez viens…
On se taille… Je t’emmène… on tourne en rond, on fait des bulles… il est temps !
Avant qu’on ne grandisse trop vite, qu’on ne devienne raisonnable…
Ouvre les bras que je m’y élance, que mes chevilles enserrent ta taille, dévalons les heures qui s’étendent devant nous, laissons le fer rouillé et la pluie froide derrière…
Allez, laisse tomber tes certitudes, celles qui t’enchainent et te laissent au bord de la route, celles qui t’aveuglent et t’obscurcissent le paysage…
Voilà, souris, ça te va tellement bien…
J’aime tes yeux quand ils me renvoient cette pleine et douce lueur, quand ils me consument sans rien me promettre… alors je ne manque de rien…
Glissons vers ces demains à folle allure, de celle qui nous surprend, qui nous laisse essoufflés, le palpitant gonflé de ce trop plein de vie…
Prenons les chemins de traverse, aux détours hasardeux, pour cueillir d’autres envies, inventer d’autres jeux…
Allez viens, je t’attends…

4 commentaires:

raumine a dit…

bonjour ! deux ans sans revenir sur le blog et je vois que tu écris toujours aussi bien.
Je suis heureux, car mes deux grandes vont revenir vivre chez moi à la rentrée prochaine
j'espère que tu vas bien.
à bientôt
phil

Bridget a dit…

Coucou Phil ! Ca fait plaisir d'avoir de tes news dis donc. Je suis heureuse de savoir que tout semble bien se dérouler pour toi :)
Merci de ton passage, très touchée. A bientôt !

Fishturn a dit…

Joindre ses disgrâces, pour boire aux matins tranquilles, des lendemains radieux.

Bridget a dit…

@Fish : et boire jusque plus soif, s'énivrer de leur lumière... s'écrouler sur un matelas d'herbes folles, chasser les nuages d'un souffle puissant et compter en riant les points des coccinelles ;)