14 févr. 2007

Petit Homme

Fête spéciale aujourd’hui… pas celle des cœurs où Cupidon a posé sa flèche, non, non…
Celle d’un petit bonhomme nommé Valentin… Il est arrivé il y a un peu plus de 2 ans maintenant, bien avant la date prévue de rencontre, l’heure d’atterrissage… très tôt, beaucoup trop tôt.
800g, c’est peu… vraiment pas assez… juste de quoi remplir une main…
Pressé de découvrir le monde qui allait l’accueillir ? On dira ça oui. Maintenant, on peut…
Aujourd’hui, il est là, fier et souriant, taquin et assoiffé de vie, l’œil vif et la démarche assurée, le geste précis et la langue bien pendue, ne se doutant peut-être pas encore tout à fait du long chemin qu’il a déjà parcouru pour arriver jusqu’ici…
Il devra savoir un jour, il faudra qu’on lui raconte, qu’on lui explique, qu’on refasse le chemin à l’envers, avec lui, pour lui…
Il les a approchés les anges, a certainement trouvé que c’était un peu trop blanc, trop fade, que les couleurs, ça devait être chouette, qu’il y avait certainement des trucs à faire ici, qu’il n’avait pas encore goûté au bonheur de sentir l’air frais entrer et sortir naturellement de son petit nez, sans ces foutus tuyaux, que ce serait bien quand même de pouvoir voir le visage de ses parents, de tous ceux qui semaine après semaine, mois après mois, venaient derrière cette bulle de plastique aseptisée pour l’encourager, pour lui dire de tenir bon, qu’il sortirait un jour, que dehors, il faisait beau, qu’il était attendu, que sa chambre était prête, que plein d’ours en peluche y jouaient déjà…
Il a entendu les mots, les appels, il a senti l’amour traverser les parois, envahir les blocs opératoires et couvrir les signaux stridents des machines… il s’est accroché, il s’est battu… volonté extraordinaire… petit géant miraculé… véritable leçon de vie…
Tout cela fait déjà partie de son histoire, l’a déjà modelé, sans qu’il ne le sache, sans qu’il ne s’en soit rendu compte…
Petit Homme deviendra grand, très grand !
Bonne fête Valentin…

15 commentaires:

Fishturn a dit…

C'est la plus belle histoire de St Valentin que j'ai pu lire :-)

Bridget a dit…

@Fishturn :
Vous ici, je vous croyais...? Merci Monsieur Le Poisson !
Au fait, je me demande encore quel type de poisson tu es : poisson-volant, poisson-clown, poisson-scie ou nettoyeur de bocal ??? ;-))
A bientôt !

fredoel a dit…

Ce petit Valentin ira loin,c'est sur! tu sais que ceux qui ont eu des problèmes au démarrage sont les plus accrochés!!!Avec de l'amour à hautes doses,sans modération,on est plus fort.A te lire,je vois que tu en débordes...Bises à lui et à toi...J'aime beaucoup te lire,A plus!

Bridget a dit…

@fredoel :
C'est vrai que c'est déjà un petit battant, tu as raison !
Merci pour tout... et biz à toi aussi...

elle a dit…

merci bridget...Je découvre ton blog. Et je ne vais pas perdre de vue le phare que tu allumes, quand je serai sur certaines côtes trop hostiles, où ma méchante barquette de papier maché risque de s'étioler. A force de la colmater avec de la colle en stick, elle ressemble à un patchwork délavé. Et j'ai horreur du patchwork. Tâcher de garder le cap sous la tempête. De rester réveillée quand les yeux de ste lucie veulent se fermer. Et puis, puisqu'il y a ce petit Valentin qui a été épargné, c'est que la vie, joueuse et cruelle, est bien la plus forte.

Bridget a dit…

@elle :
merci à toi pour ton passage ici et ton commentaire très touchant : Mandor a raison, toi et Kiki, vous êtes des as des mots !!
Ce sera en tout cas toujours un grand plaisir de te voir accoster ici...

Raumine a dit…

La lecture de l'ensemble des chapitres montre une réelle sensibilité, une nostalgie importante, un regard ouvert vers les autres assez rare aujourd'hui, un amour important pour les choses vraies de la vie. L'écriture permet de montrer ce que l'on pense au plus profond de soi, ce que l'on est vraiment, même si cela ne correspond pas à l'image que l'on donne. Ce dernier chapitre est l'exemple même qu'on peut arriver à se surpasser avec l'amour des autres. C'est un hymme à l'amour et à la cohésion familiale.

Bridget a dit…

@raumine :
Merci pour ta vision de cet espace. Sans rien rechercher de précis, écrire ici me permet simplement de garder cet "équilibre" si fragile, indispensable pour continuer à braver les tempêtes et pour profiter pleinement de tous les instants précieux d'acalmie que la vie nous donne. Un moyen simple de transcender tous ces moments...

elle a dit…

" L'écriture permet de montrer ce que l'on pense au plus profond de soi, ce que l'on est vraiment, même si cela ne correspond pas à l'image que l'on donne. "

ces mots de Raumine (pas de lien vers ton blog??), je les prends comme un baume.
Je me suis faite incendier sur mon blog par une personne de mon entourage très privé. Et précisément, tandis que je suis dans l'expression de mon "moi", que je me réconcilie avec ma propre intériorité en l'exprimant, en l'écrivant, il y sans doute eu ce décalage par rapport au réel. Disons que lire quelqu'un permet de meux le connaître: ça fait partie de la personne, cette face cachée, intérieure, ce jardin d'émotions. Et ça peut étonner, chouer, déranger.
Merci Raumine!
Merci bridget: j'ai besoin d'un bon café chaud, là. Y'en a dans la thermo? t'as vu ce vent dehors? J'ai cru ne pas pouvoir accoster!

Bridget a dit…

@elle :
J'ai vu hier cet incendie chez toi. Je n'avais rien à ajouter à ta réponse : elle disait tout. Continue d'aligner tes mots sans te soucier de certains mal-pensants, c'est à toi qu'ils doivent faire du bien. Quant au café, oui, y en a toujours au chaud ici !
Pour l'heure, je vais aller tirer les filets... Aujourd'hui la mer est calme, journée fraîche et belle dans ce grand Nord, profitons-en !

4largo a dit…

J'imagine les heures, les jours et les semaines d'angoisse que tu as dû traverser... la vie est parfois magique.

raumine a dit…

@ elle
non, je n'ai pas encore initialisé un blog car je ne suis pas encore prêt pour cela.
Peut être que je m'y mettrais aussi plutôt que d'écrire autrement.

Kiki a dit…

Hey, Bridget, je me suis souvent arrêtée sur la page de ton sourire ces derniers temps, un clic depuis chez Mandor et le flash doux de ton smile et de tes notes. Allez, aujourd'hui je me jette dans la partition...!

Bridget a dit…

@4largo :
Et je ne suis que la tatie de ce petit bout... Mais oui, quand elle prend sa revanche comme ça, la vie est magique !

@raumine : oh ben oui alors, ce serait bien un blog !

@kiki : bienvenue alors et en avant la musique ! Merci surtout... et à bientôt chez toi aussi ;-) !

elle a dit…

J'aime bien ton surnom "bridget". C'est un peu comme le nom d'une copine.
C'est rapide, simple, et y'a "bridge" dedans. Carrément. Un pont. Celui de San Francisco? J'aime vraiment bien cette idée de pont tendu, suspendu, d'un point à un autre, d'un blog à un autre, qui réuni les gens, qui permet de traverser, de rejoindre; un média, un truc de passage. Un ouvrage d'art. Graphique, design, ultra modern, épuré. J'adore les ouvrages d'art moi.
Ouaip! "bridget" ton pseudo me plaît. Voilà! Je voulais te le dire comme ça, en passant!
buena notte.