11 août 2007

Manque

Comme l’alcoolo au bar du coin
Qui s’ la raconte au p’tit matin
Descend sa bière sans la regarder
Pour ne pas y voir c’ qu’il croit cacher.
Comme le junkie qui tremble et cherche
Son revendeur à l’air revêche
Une dose, une seule, et ça ira
Promis juré, enfin il croit.
Comme cet enfant aux yeux hagards
Qui ne comprend rien sur ce trottoir
Qui tend la main et qui attend
Le ventre vide, le cœur pendant.
Comme toutes ces heures passées sans toi
S’étirent, s’envolent et ne reviennent pas
Les bras m’en tombent, donnez-moi donc
Une ombre à suivre, un horizon
Des lettres d’amour à inventer
Un air nouveau à respirer
Un nom idiot qui me fera sourire
Une bouche à prendre, un avenir.
L’estomac creux et la tête vide
Les poings serrés et l’œil humide
J’ clôture la liste de tous ces manques
Je tire un trait, fais l’addition :
Besoin pour vivre de ce poison.

17 commentaires:

Lou a dit…

Que dire...
sinon que ce teste est magnifique, émouvant, sensible...
que ta plume nous emporte vers une nouvelle petite merveille.

Je me suis permis de te citer sur mon blog, en espérant que ça ne te dérangera pas trop...

Lulu a dit…

Un nouveau best of.
Tout est dit... bien résumé et imagé.
Bises.

Bridget a dit…

@Lou :
Je t'ai laissé un p'tit mot chez toi, un merci tout gêné...

@Lulu :
C'est le côté fragile qui ressort là... biz Lulu.

Kiki a dit…

Love addict, on devient accro dès la première piqûre...

Fishturn a dit…

Et comme Aragon, être plein du silence assourdissant d'aimer...

Bridget a dit…

@Kiki :
Après la cure de desintox, j'envisagerais bien une rechute là ;-) !

@Fish :
Pas mieux :-) ! Voire j'adore même quand il déborde ce silence...

benoit FAPM a dit…

"Et si je m'essayais d'être plus que vous même
D'être toi, plus toi, mieux que toi, moi qui t'aime'

P. Valéry

Laurent a dit…

Ben !!!
Tu parles de toi, là ?
Ou bien c'est un joli plaidoyé contre une dépendance ?
En tout cas, la plume fut alerte et belle ! :-)

Bridget a dit…

@Benoît :
Beau programme que j'adopterais bien :-) !

@Laurent :
Je parle de moi et d'autres... qui peut vivre sans amour ? Merci pour ton passage...

denis_m a dit…

Copié-collé !

marie a dit…

contente de te retrouver avec ce beau texte après ces longues semaines de vacances !

Koryfée a dit…

Quel hymne à l'amour ! Difficile d'écrire quelque chose, après ce texte d'une déchirante beauté...
La pluie ne tombe pas qu'au dehors et ruisselle sur la vitre de mes joues tant tu m'as touchée au plus profond.Mais comment pourrait-on rester insensible à une plume si vibrante et si belle ?

Un cristal de pure émotion, Bridget...
Vraiment.

Magnifique. Poignant. Fort.

Bridget a dit…

@Tous :
Petit tour vite fait en direct du bureau car toujours privée de connexion internet à la maison !
Merci pour vos visites et vos messages... J'essaierai de passer chez vous cette semaine pour vous lire !

@Denis :
Ca me touche, merci Denis :-)

@Marie :
Ravie de te retrouver ici également Marie, merci de ton passage.

@Koryfée :
Quelle bonne nouvelle, tu es de retour ! J'ai hâte de découvrir ce que ta plume en vacances nous réserve maintenant comme jolies surprises alors... Merci Koryfée, à bientôt !

well a dit…

Less Fair
Le manque
Jouer
Ses impairs,
Qu'il passe
Trépasse
Avant qu'il ne te flanque
Par terre.

Le seul manque
C'est toi,
Quand celles et ceux
Qui t'aiment
Que
Pour toi,
Unanimes
Et souvent
Exsangues
Te réclament
D'une seule voix.

Less fair
Le manque
Il y a d'autre jeu
Bien mieux
Que celui de l'enfer...

well a dit…

Ecrit à la volée pour toi.
Biz

Bridget a dit…

@Well :
Un immense sourire pour toi, celui qui se dessine sur ma bouille à te lire ici et maintenant. Merci Well, vraiment :-) !

Benoît FAPM a dit…

Juste beau.
Juste aussi.