22 août 2010

(Dé)Construction

Une carapace, une armure de chair, un rempart contre les assauts.
Le temps l’avait élevé, couche après couche, sans que personne ne s’y oppose.

Une vision déformée de soi, un reflet que l’on ne regarde plus tant il fait peur, tant on devine ce qu’il peut devenir, encore.

L’incompréhension devant cette forteresse en construction.
Contre quoi, contre qui ?
Contre soi bien sûr.

Toutes ces peurs englouties, ces manques avalés, ces turbulences dévorées.
« Ne vous attardez pas… passez votre regard… il n’y a rien qui puisse vous plaire ici. »
Le cœur gélifié, le corps pris à son propre piège enveloppant.

Le temps venu de l’effeuillage, se donner de nouveaux droits, se réapproprier son image, faire la paix avec son ombre.
Désembourber ces lignes enfouies, épurer leur contour… et caresser un espoir, celui un jour de s’aimer un peu plus, enfin.

4 commentaires:

Cephee a dit…

'touchée-coulée' tes mots me touchent tout particulièrement, j'ai comme un corps en silence ... un 'malàl'âme' qui navigue sans destination précise ! les pensées qui s'embrument et les absences d'en Vie ..... En ce moment je me libère des choses matérielles. J'élimine tout ce qui ne contribue plus à certains besoins et je simplifie mon espace intérieur ! je commence à faire de la place à ce qui est important 'SOI' en ré-apprivoisant mon corps ..... les sens Ciel de la Vie
t'envoie un plein de bulles pétillantes d'énergie !
bises

Bridget a dit…

Tout commence par soi oui, on l'oublie un peu trop souvent je trouve... Alors je te souhaite de te (re)trouver au bout de cette démarche, le corps et l'âme en place, les sens ouverts, aussi pétillante que ces bulles reçues ! T'embrasse !

:: Karine :: a dit…

"Une vision déformée de soi, un reflet que l’on ne regarde plus tant il fait peur, tant on devine ce qu’il peut devenir, encore."

oui comme cephee tes mots me touchent aussi et me rappellent une certaine discussion que nous avons eu !

"s'aimer un peu plus enfin", le rêve de chacun même de ceux qui ne le savent pas encore !

bisous ma belle

Bridget a dit…

C'est pourtant souvent le début d'une bien belle histoire ;) !
J'espère que nous aurons bientôt l'occasion de continuer cette discussion jolie Karine : mille bises pour toi en attendant !